BEAUMONT

Communication à nos médecins et à notre personnel du centre de chirurgie ambulatoire de Beaumont

Vous êtes nombreux à vous étonner de l’annulation récente et inattendue de certaines opérations programmées au centre de chirurgie ambulatoire de Beaumont.

MV SANTE Beaumont SA déplore ces annulations, qui ne sont aucunement de notre fait, mais qui résultent d’une décision unilatérale de la direction du CHUV. Nous contestons officiellement cette décision et mettons tout en œuvre pour recouvrer nos droits le plus rapidement possible.

Ces décisions d’annulation font suite à la rupture abrupte par le CHUV des négociations engagées avec MV SANTE Beaumont SA, depuis plusieurs mois, à propos de la répartition des pertes que génère l’exploitation du centre de chirurgie ambulatoire. En substance, MV SANTE Beaumont SA a demandé au CHUV d’assumer sa juste part de ces pertes, entre 2014 et 2021, et supportées par le groupe MV SANTE. Ces pertes sont la conséquence, d’une part, de la sous-occupation des blocs opératoires par le CHUV et, d’autre part, de durées opératoires plus longues par les chirurgiens du CHUV, ce qui s’explique notamment par la mission de formation de cet établissement, expliqué dans le Rapport 46 de la cour des comptes en 2018.

Depuis la publication du rapport de la cour des comptes, peu de choses ont changé, excepté que nous avons fortement développé, avec les services du CHUV, le virage ambulatoire 2, et que depuis 2019, nous avons développé un outil numérique qui nous permet de quantifier à la minute, au centime près, les ressources utilisées pour l’opération du patient.

La direction du CHUV a finalement refusé de participer aux pertes, après avoir pourtant clairement laissé entrevoir une issue positive aux discussions engagées, et ce quand bien même, dans le même temps, la collaboration avec MV SANTE Beaumont SA permettait au CHUV et au Canton de Vaud de réaliser, sans investissement supplémentaire de l’Etat, des gains d’efficience notables. A noter que le Conseiller d’État chargé de la santé, P-Y Maillard déclarait en 2018 lors d’une séance du Grand Conseil : il faut que le CHUV soit pragmatique et qu’il ne vise pas la maximisation de son avantage, mais qu’il permette aussi au partenaire (MV SANTE) de s’y retrouver.

En dépit de ce contexte difficile, nous vous demandons de rester mobilisés sur les opérations qui sont et seront maintenues aujourd’hui et dans les jours qui viennent.

La mission de MV SANTE et son excellence sont et resteront la promotion de la chirurgie ambulatoire avec le patient au cœur de nos préoccupations. Personne ne met en question notre qualité de la façon dont nous faisons notre métier très spécialisé.

Nous vous remercions pour votre engagement et vous tiendrons informés de l’évolution de la situation.